mercredi 6 février 2013

aujourd'hui celui ou celle qui dit "oui" (360-6)

Comme un dialogue imaginaire.
( ça pourrait commencer comme ça : )  
Prenez un mot prenez en deux
faites les cuir' comme des œufs
prenez un petit bout de sens
puis un grand morceau d'innocence
faites chauffer à petit feu
au petit feu de la technique
versez la sauce énigmatique
saupoudrez de quelques étoiles
poivrez et mettez les voiles  

(Vers la fin, le poète poserait une question )

Où voulez vous donc en venir ?
A écrire 

Vraiment ? A écrire ? 
(Je répondrais ...)
- Oui.



(c) Pour un art poétique - Raymond Queneau

6 commentaires:

  1. M'écrirais-tu quelques contraintes?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je reçois cette question comme pleine de malice si l'on songe (et j'y songe) à la consigne du jour ;-)

      Supprimer
  2. un Oui solennel mais c'est en écrivant qu'on devient écriveron vous aurait dit le Raymond
    car si tu t'imagines mon gars que les mots xa va et xa vient tout seul, ce que tu te goures!
    c'est donc que tu dois aller les chercher dans ces grands cimetières qu'on nomme aussi des dictionnaires
    alors écris, gribouille, rature
    si tu le fais pas, ce que tu te goures

    (vous reconnaîtrez les z"emprunts)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. " vous reconnaîtrez les z"emprunts)" OUI ;-)

      Supprimer